L’acadie c’est quoi?

La Virée… L’Acadie c’est quoi

 

 

 

 

 

 

 

Rechercher :
L’Acadie est le fruit des efforts de colonisation de la France en Amérique du Nord au 17e et 18e siècle. Cette première colonie française en Amérique fut établie dès 1604 sur le sol de ce qui est connu aujourd’hui comme le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse.
Cependant, après quelques premiers hivers difficiles, la France choisira de concentrer ses efforts sur le développement de Québec et de la Nouvelle-France.
Entre-temps, l’Acadie continuera de se développer lentement, au gré des disputes entre l’Angleterre et la France pour se l’accaparer. L’Acadie deviendra définitivement britannique dès 1713 par le Traité d’Utrecht.
La population acadienne va tout de même continuer à progresser pour atteindre le nombre de 15 000 lorsque les Anglais décident de les expulser de leurs terres en 1755, période sombre de l’histoire acadienne. Plus de 12 000 Acadiens et Acadiennes seront ainsi déportés vers les colonies anglaises et en Europe, tandis que 3000 autres s’échappent en se cachant dans les bois. Les déportés entreprendront cependant un lent retour suite au Traité de Paris en 1763.

Les Acadiens et Acadiennes sont toujours nombreux à habiter les Provinces des maritimes du Canada et à contribuer à l’épanouissement de la langue française. On en y compte plus de 300 000 francophones dont plus des deux tiers habitent le Nouveau-Brunswick actuel, au Nord et le long de la côte Est. D’autres communautés se trouvent en Nouvelle-Écosse et à l’Île-du-Prince-Édouard. Ils sont très actifs dans tous les domaines, tant économique, social que culturel.
L’année 1994 a marqué l’histoire de l’Acadie moderne alors que s’est tenu au Nouveau-Brunswick le tout premier Congrès mondial acadien, réunissant des milliers d’Acadiens et d’Acadiennes de tous les coins de la planète. On compte aujourd’hui un million de personnes se disant de descendance acadienne à travers le monde.
En 1999, l’Acadie a eu l’honneur d’accueillir le 8e Sommet de la Francophonie. Il s’est tenu à Moncton, Nouveau-Brunswick. Ce forum international qui a lieu tous les deux ans réunit les chefs d’États francophones et de pays ayant en commun l’usage du français pendant trois jours de discussions sur des questions d’intérêt mutuel. Ce fut une marque de reconnaissance pour un peuple qui se bat depuis plus de 300 ans pour ses terres, ses droits et sa langue.
De plus, en 1999, les cousins Cajuns de la Lousiane ont à leur tour accueilli la grande famille acadienne dans le cadre du 2e Congrès mondial acadien.
À l’été 2004, les acadiens on tenu leur 3e Congrès mondial acadien en Nouvelle Écosse et ont, par la même occasion, fêté le 400eanniversaire de la fondation de l’Acadie.  En 2005, était l’année du 250e de la déportation des acadiens.
On se prépare maintenant pour le 4e Congrès mondial acadien qui se tiendra dans la Péninsule acadienne (région Nord-Est du Nouveau Brunswick) en 2009.
Tiré du site suivant : personal.nbnet.nb.ca/yoyo/
Réalisé par Robert Duguay, Fredericton, Nouveau-Brunswick, Canada